Une fois de plus, nous vous transportons dans la peau de votre chat alors qu’il s’apprête à jouer avec son humain favori. Observez bien de quelle façon le chat préfère jouer avec vous.

Au moment où votre propriétaire favori s’approche de vous pour jouer, vous êtes au beau milieu d’une de vos tâches principales et favorites en tant que félin de la maison.  Vous êtes très concentré à offrir la meilleure performance possible soit… dormir. Voilà pourquoi, il vous faut un peu plus de temps avant d’être complètement alerte, environ une demie seconde.

Cette fois-ci, votre propriétaire semble avoir appris de votre dernière séance de jeu où vous l’aviez griffé sans faire exprès. En fait, c’était sa faute. Depuis que vous êtes jeune, il joue avec vous en utilisant ses doigts comme s’il s’agissait d’une bibitte. Alors si, pendant des années, il vous a permis de jouer avec la peau comme si c’était un jouet, il ne faut pas se surprendre si tout ce qui ressemble à de la peau est maintenant devenu source de stimulation pour vous.

Alors donc, suite à sa mauvaise expérience, votre propriétaire s’est équipé d’un bâton-bibitte. Ce petit bâton au bout duquel se trouve quelque chose qui ressemble à une bibitte ou un oiseau et fait même le bruit quand on le bouge. Quelle belle idée! Vous êtes tout excité à l’idée d’attraper ce nouveau jouet et vous êtes fin prêt lorsque que votre propriétaire le fait « virevolter » en rond devant vous. Voyant que cela ne semble pas vous intéresser, il se met à le faire voler de gauche à droite. Depuis quand les oiseaux ou les bibittes tournent en rond ou de gauche à droite comme cela ? Est-ce que ça existe des asiles pour bibittes qui vol en rond? Voyant que vous ne semblez pas tout à fait excité par ce mouvement, votre propriétaire décide de faire des mouvements plus aléatoires et rapides.  Ha! Là c’est bien ! C’est beaucoup plus naturel comme façon de voler. C’est vraiment lorsque votre propriétaire immobilise momentanément la bibitte sur le mur ou la fait disparaitre derrière un objet que les choses deviennent vraiment intéressantes. C’est maintenant une bibitte stimulante !

Vous vous élancez sur cette proie artificielle avec la ferme intention de tout donner pour l’attraper, mais vous échouez. Wow, elle n’est pas facile cette proie! Vous vous élancez encore et ratez à nouveau. Une troisième et une quatrième fois avec le même résultat. Décidément elle n’est pas facile ! Jusqu’ici ça va. Dans la nature, il y a aussi des proies qui ne sont pas faciles à attraper. Mais après dix essais consécutifs sans succès, ce n’est plus très drôle et vous décidez d’abandonner. Après tout, pourquoi dépenser de l’énergie sur quelque chose que vous n’êtes jamais capable d’attraper? Et après on se demande pourquoi les chats deviennent moins joueur avec le temps. Si vous perdiez toujours à un jeu, vous perdriez l’intérêt pour ce jeu après un certain temps, non ?

Heureusement pour vous, le lendemain, votre propriétaire remarque par hasard un article de l’Éduchateur sur le site de BeOneBreed (quel heureux hasard !) qui explique qu’il faut laisser son chat attraper le jeu une fois sur trois. Et vous voilà donc satisfait, car vous attrapez enfin la proie et en plus, lorsque vous la capturez, elle se comporte exactement comme une proie naturelle en se débattant pendant une ou deux secondes entre vos pattes puis elle s’immobilise. Croyant que vous l’avez vraiment eue, vous soulevez la patte pour vérifier et hop, elle se remet à voler, rendant le jeu plus amusant et naturel, permettant non seulement de prolonger le jeu mais aussi de dépenser plus d’énergie.

Voilà maintenant 10 minutes que vous jouez intensément et en bon sprinter que vous êtes, vous commencez à manquer d’énergie. Vous vous couchez donc dans votre position de récupération favorite, soit les pattes de devant bien allongées devant vous et les pattes de derrière sur le côté. Votre propriétaire devrait alors comprendre que l’intensité devrait graduellement baisser et que la proie artificielle devrait tranquillement mourir dans vos pattes.

Après quelque temps, vous décidez de saisir le jouet et vous vous sauvez avec pour l’amener dans un coin tranquille. Votre propriétaire revient le chercher et le jeu repart pour quelques minutes. C’est très stimulant tout ça et vous répétez ce petit jeu pendant quelques minutes jusqu’à ce que vous soyez au bout du rouleau. Votre amuseur semble avoir compris, car il ne fait plus voler la bibitte dans tous les sens. Une fois terminé, il range le jeu. Vous auriez bien aimé pouvoir continuer à jouer, mais vous devez avouer que le fait de ranger le jeu le rend bien plus intéressant pour une prochaine fois.

Cette nouvelle façon de jouer est beaucoup plus stimulante que l’ancienne façon : le pointeur laser que vous n’étiez jamais capable d’attraper. Avec cette technique de jeu, vous avez une activité plaisante qui ressemble à vraie séquence de chasse. Si votre propriétaire pouvait jouer ainsi un minimum de deux fois par jour pendant 10 minutes, vous seriez un minou comblé. Il vous resterait pas mal moins d’énergie pour faire des mauvais coups comme grimper dans les rideaux ou dérouler le papier de toilette!