Vous croyez que punir votre chat fonctionne? Lorsque vous sortez votre vaporisateur d’eau et que votre chat descend de la table très rapidement, n’est-ce pas la preuve que la punition a l’effet escompté? Mais s’il y retourne, n’est-ce pas plutôt la preuve que le chat n’a rien compris ?

Lorsque je parle de punition, je ne parle pas seulement d’une punition physique mais également verbale. Le simple « non » est une punition et voici les raisons pour lesquelles c’est totalement inefficace avec le chat.

Motivation

Lorsqu’un chat adopte un comportement c’est nécessairement parce que ça lui rapporte quelque chose. Il exprime donc un besoin. La table est souvent placée dans un endroit central d’où le chat a une vue parfaite sur la cuisine, le vestibule, le salon, le couloir, etc. La table devient donc un arbre-à-chat et une tour de garde extraordinaire.  Il est également possible qu’il y ait trouvé des restants de nourriture la rendant encore plus attrayante.

La façon la plus facile de modifier un comportement est simplement de comprendre ce qui motive le chat à l’adopter et de lui donner une alternative. Au lieu de punir votre chat parce qu’il monte sur la table, ne serait-il pas plus simple d’y mettre à proximité un arbre à chat un peu plus haut que la table lui donnant ainsi une meilleure tour de garde pour surveiller son territoire ?

Inconsistance

Il arrive quelques fois que le chat se fasse punir parce qu’il monte sur la table lorsque son propriétaire le voit faire. Mais lorsqu’il n’est pas là ou même lorsqu’il est présent mais qu’il ne voit pas son chat y monter en catimini, il n’y a aucune conséquence. Comment pourrait-il comprendre que la table lui est interdite ? Pour lui la seule constante entre chaque punition est votre arrivée. Il est donc puni parce que vous êtes arrivé, et non parce qu’il est sur la table.

 Le « timing »

Le chat vit dans le moment présent. Donc, si vous le punissez, ne serait-ce qu’une seconde après un comportement répréhensible et celui-ci se lave, votre chat comprendra que vous le punissez parce qu’il se lave.

Il est donc rare d’arriver à punir nos chats au bon moment. Le résultat est qu’à chaque fois, il perçoit qu’il est puni pour quelque chose de différent et il lui devient impossible de comprendre pourquoi il est puni. De plus, la seule chose en commun entre toutes ces punitions, c’est votre présence ! Votre chat peut donc rapidement devenir angoissé de vous voir approcher, ne sachant pas s’il sera flatté ou punit. Non seulement cela dégrade votre relation avec votre chat qui pourrait chercher à vous éviter, mais cela peut aussi créer un stress important qui provoquera encore plus de problèmes de comportement.

L’intensité

Finalement, l’intensité a son importance. Punissez trop faiblement et le chat finira pas se désensibiliser de cette punition et vous devrez en augmenter la force graduellement jusqu’à ce qu’elle ne soit plus efficace ou que cela devienne vraiment nocif. Punissez trop fortement et cela créera un stress important voire même un traumatisme et vous serez associé à quelque chose de très négatif.

Voici quelques simples conseils qui pourraient changer votre vie et celle de votre chat:

  • Ignorez les mauvais comportements et récompensez les bons;
  • Montrez à votre chat quel comportement vous voulez qu’il adopte plutôt que de punir le mauvais comportement. Utilisez la récompense pour ce faire;
  • Modifiez l’environnement en fonction des besoins du chat. N’oubliez pas que le chat est un animal territorial et qu’il se définit par son environnement. Un simple changement dans son environnement peut tout changer dans son comportement;
  • Consultez un intervenant en comportement félin pour connaître les besoins de votre chat.

En récompensant votre chat, non seulement sera-t-il plus enclin à adopter un nouveau comportement (ou le transformer) mais, en prime, il sera heureux de le faire, ce qui abaissera son niveau d’anxiété. Apprenez-lui à ne pas monter sur la table lorsque vous y mangez en lui enseignant, avec des gâteries ou des périodes de jeu, qu’il a plus à gagner à rester par terre qu’à monter sur la table. Et laissez-lui donc accès à la table lorsqu’elle n’est pas utilisée ! Après tout c’est un arbre-à-chat que vous n’avez jamais payé.

De toute façon, vous savez que votre chat monte sur la table lorsque vous n’êtes pas à la maison, n’est-ce pas?