La majorité des gens affirment que si leur chat leur demande d’aller dehors c’est qu’il aime forcément y aller. Pas nécessairement! Les raisons qui poussent un chat à aller dehors peuvent être quelques fois nuisibles pour lui. Il faut peser le pour et le contre selon ses besoins et tenir compte des risques psychologiques et physiques qui y sont associés.

Pour qu’un chat soit heureux, il doit avoir un environnement qui lui permet de remplir la plupart de ses besoins d’activité.  Mais qu’arrive-t-il lorsque son environnement ne lui permet pas de le faire? Et bien le chat sera très créatif et trouvera des moyens de combler ses besoins par lui-même. Vous pouvez donc comprendre que si vous gardez votre chat à l’intérieur, vous devez connaître ses différents besoins et lui donner tous les moyens et outils qui lui permettront de remplir tous ses réservoirs.

Il serait facile de conclure qu’il est préférable pour un chat d’aller à l’extérieur, sachant qu’il serait certainement plus exposé à différentes situations qui lui permettraient de remplir ses besoins d’activité par lui-même, tout en vous demandant beaucoup moins de temps et d’effort.  Pourtant  l’extérieur présente aussi des dangers et des facteurs de stress importants pour le chat qui peuvent être tout aussi nuisibles. Voyons quels sont ces facteurs.

Le tiers des chats vivant en appartement n’ont pas suffisamment d’activités à faire dans une journée et près d’un quart des chats présentent des problèmes de comportement reliés à un environnement hypo stimulant. Cependant, il faut savoir qu’en transformant l’environnement un tant soit peu avec de la hauteur, des arbres à chat, des bols interactifs, des jeux et en jouant avec lui deux à trois fois par jour (10 minutes), la très grande majorité des chats (pas tous) parviennent à remplir leurs besoins d’activité.

Si vous habitez en campagne, laisser votre chat aller à l’extérieur ne présente pas beaucoup de désavantages et de risques mis à part de se faire frapper par une voiture ou être victime d’un prédateur. Mais c’est une toute autre histoire dans la ville et les banlieues principalement à cause de la surpopulation féline.

Lorsqu’un chat sort dehors, c’est surtout parce que son instinct lui commande d’aller protéger son territoire. Mais il ne sait jamais ce qui l’attend. Est-ce que le voisin de droite a sorti son chat aujourd’hui et risque-t-il de le rencontrer à la frontière de son territoire?  Y aura-t-il un nouveau chat dans le quartier? Et c’est sans compter les chats errants. Par conséquent, les rencontres imprévisibles sont très fréquentes  et les affrontements beaucoup plus nombreux qu’on pourrait penser. Or affrontement égale stress. Voilà pourquoi plusieurs chats vont demander d’aller dehors, mais sitôt le nez sorti, ils veulent entrer…puis ressorti…puis entrer, etc. Cela explique également pourquoi les chats sortent moins l’hiver. Ce n’est pas juste parce qu’il fait froid, mais bien parce qu’il y a moins de marque territoriale et besoin de protéger le territoire.

Rappelons-nous qu’en ville, les dangers et les stress imposés par la surpopulation féline et l’environnement sont énormes et même si votre chat semble heureux d’aller faire un tour dehors lorsqu’il est jeune, il est fort possible que ça change en vieillissant. Or, plus un chat vieillit, plus ça il est difficile de changer sa routine pour qu’il devienne un chat d’intérieur.

Finalement, rappelez-vous que chaque chat est différent et qu’une minorité de chats auront de difficulté à vivre une vie d’intérieur seulement.