Pour bien s’assurer d’offrir un griffoir qui répond aux besoins du chat, BeOneBreed a fait appel aux conseils d’utilisation de son collaborateur et spécialiste du comportement félin, l’Éduchateur Daniel Filion qui vous expose les règles à respecter pour l’utilisation d’un griffoir et pourquoi le griffoir prisme répond aux besoins du chat.

« Quand vient le temps de parler de griffoir, il y a quatre facteurs en regard du comportement félin qui sont importants. Chacun de ces facteurs a été étroitement respecté dans la conception du griffoir prisme de BeOneBreed ».

1 – La solidité : Nombre de poteaux à griffes ne sont pas utilisés par les chats car ils ne sont pas suffisamment solides et tombent dès que le chat y pose ses pattes. Voilà pourquoi un chat préférera le coin du divan, stable et solide. Comme il est fixé au mur, le griffoir prisme répond automatiquement à ce critère.

2 – L’emplacement : Le chat fait ses griffes à des endroits très spécifiques qui sont souvent les entrées de pièces ou près de ses endroits de repos. N’avez-vous jamais remarqué que ce n’est jamais le coin du divan dans le fond du salon qui est utilisé comme griffoir par le chat? Que c’est plutôt le coin qui se trouve à l’entrée de la pièce? Plusieurs chats feront également leurs griffes sur les cadres de portes, soit la définition même « d’entrée de territoire ». Voilà pourquoi un griffoir placé dans le fond du salon n’est que rarement utilisé.

Comme le griffoir prisme peut être fixé sur un mur, on peut facilement l’installer sur le mur de l’entrée du salon ou de la pièce où le chat a tendance à vouloir y faire ses griffes. Dans la très grande majorité des cas, les chats auront des endroits de préférence pour faire leurs griffes. Il faut donc respecter leurs préférences et les placer à l’endroit où ils le veulent. Vouloir positionner des griffoirs ailleurs, simplement par souci d’esthétisme ou de design serait inutile pour le chat pour qui l’emplacement de ses griffoirs est l’un des facteurs les plus importants.

3 – La hauteur : On sait que le chat fait aussi ses griffes pour maintenir l’élasticité de sa colonne vertébrale. Voilà pourquoi, il n’est pas rare de voir le chat s’étirer en se cambrant le dos lorsqu’il fait ses griffes. La hauteur du griffoir est très importante. Il faut donc respecter les indications sur la boite du griffoir prisme qui indique que la hauteur minimum recommandée est de 38cm, que les prismes principaux devraient être à 89cm et qu’au-delà de 140 cm, cela n’a plus d’importance. Notez cependant qu’il vous faut tenir compte de la grosseur de votre chat. Par exemple, si vous avez une race de chat plus grande que la moyenne comme les Maine coon ou les Savannah, vous devrez augmenter un peu la hauteur.

4 – Le matériau : Ce point est le moins important des quatre et il demande un peu d’expérimentation. Chaque chat a ses préférences. La majorité des chats semblent affectionner particulièrement le sisal comme matériau pour faire leurs griffes, mais comme c’est une question de préférence, il faut souvent faire quelques essais avec le tapis et le carton pour voir ce que votre chat préfère. Les chats adopteront souvent le matériel sur lequel ils ont fait leurs griffes pour la première fois étant jeunes, mais encore, ce ne sont que des observations sans aucun appui scientifique. Ici, le seul moyen de savoir, c’est d’essayer. Voilà pourquoi le griffoir prisme est offert dans les trois textures.